Les ours polaires de Wapusk au Manitoba et les parcs de l’Alberta

Ours polaire de Wapusk

Le parc national de Wapusk est situé au sud de Churchill dans le Manitoba, au Canada. C’est un des rares lieux au monde où l’on peut voir et photographier les mamans ours polaires avec leurs petits. Elles sortent de la tanière au mois de février et début mars pour rejoindre la baie d’Hudson où elles pourront se nourrir après de longs mois de jeûne. Pour arriver sur le site il nous faut  passer par Churchill qui se dit être la capitale de l’ours polaire. Et pour montrer cette réputation elle n’hésite pas à les exhiber empaillés à la gare et dans les hôtels. Pour nous amoureux de la faune c’est dérangeant. Les touristes et photographes du monde entier viennent aussi ici en octobre et novembre pour côtoyer ces plantigrades mythiques depuis des énormes buggys qui peuvent contenir de très nombreux passagers. C’est un petit peu des « Cattle trucks » (bétaillères). Ce n’est pas notre tasse de thé. 

Ours polaire de Wapusk

Nous prenons un train qui nous conduit au sud de Churchill au milieu de nulle part. Ici point de gare, point de stop. Le néant… Pourtant un van à roues chenilles nous attend à trois heures du matin, mais nous ne sommes pas encore à destination. Il faut parcourir quelques kilomètres à la vitesse d’une tortue essoufflée pour nous rendre dans un lodge rustique et cependant avec toutes les commodités. Nous restons ici six jours pleins et photographions une femelle avec deux petits, une première fois pendant quelques heures en terminant la journée avec un coucher de soleil du grand nord. Deux jours plus tard nous la retrouvons dans une cavité de neige où l’activité est plus que réduite. Ce sera les deux seuls jours où nous les côtoyons mais quelle bonheur!!! On s’estime chanceux car la dernière semaine avant la fermeture du lodge aucune observation n’a été faite!!! Nous quittons ce lieu perdu en pleine toundra pour rejoindre Vancouver et récupérer notre 4/4 « casa rodante ». Nous n’oublierons pas notre incursion chez les ours polaires. 

Harle couronné

Avant de quitter Vancouver nous retournons au parc Stanley pour un dernier au revoir au harle couronné que nous avions découvert sur le Lost Lagoon avant notre périple aux ours. Après une recherche infructueuse Christine découvre enfin le harle et sa compagne dans un recoin perdu. Ils pêchent de petits poissons qu’ils débusquent dans les branches. 

De Banff à Jasper

Nous quittons la Colombie Britannique pour les Rocky Mountains (les Rocheuses) situées en Alberta. La route du  parc national de Banff à Jasper, réputée  pour être une des plus belles du monde, nous conduit à travers des pics couverts de neige et des lacs gelés. En cette saison hivernale la faune est plutôt discrète. C’est à Jasper que nous retrouvons les wapitis, notamment un groupe de jeunes mâles s’entraînant pour des futurs combats et conquérir ainsi le cœur des femelles.

Wapitis

Le retour vers le Lake Louise nous laisse sur notre faim en tant que photographe animalier : la faune est absente et les ours dorment encore. Le village de Lake Louise est un rendez-vous touristique important pour admirer un lac turquoise où se reflètent les sommets enneigés. Pour nous ce sera des montagnes couvertes de neige avec un lac complètement gelé qui fera le bonheur des patineurs locaux. La petite route 1a qui conduit à Banff est bien connue pour la vie sauvage. Malheureusement un déraillement de train nous a obligés de l’abandonner au bout de quelques kilomètres. 

Paysage de Waterton

Un peu frustrés nous nous dirigeons vers le parc national des Lacs-Waterton, au sud de l’Alberta, pour y trouver plus de chaleur et en espérant que la vie faunique sera au rendez-vous.  Les ours viennent de se réveiller mais aucun ne pointe encore le bout de son nez. Dans ce petit parc, qui est le pendant du Glacier National Park aux Etats-U